Toulouse, le 07 juin 2007

jeudi 7 juin 2007

Toulouse, le 07 juin 2007

COMMUNIQUE RESF 31

A l’appel du RESF 31, 300 personnes, sont venues signifier leur indignation après l’arrestation, mardi 29 mai au petit matin, de trois familles toulousaines dont 4 petites filles. Si la famille de Nelli a pu sortir du centre de rétention de Marseille, si un père et ses deux fillettes ont été libérés de celui de Toulouse, il reste aujourd’hui une famille transférée au centre de rétention de Lyon et une mère maintenue seule, au centre de Toulouse.

En quelques jours, grâce à la mobilisation des Réseaux Education Sans Frontière sur tout le pays, notre pétition a réuni plus de 3500 signatures sur toute la France.

Une délégation a donc été reçue hier, mercredi, par le Cabinet du Préfet. Elle a remis les premières pétitions et réaffirmé que la place des enfants n’est pas en rétention mais sur les bancs de l’école, que ces familles ont toute leur place en France et qu’elles doivent bénéficier d’un droit au séjour, les parents, celui de travailler et les enfants, celui de grandir ici !

Pour le Préfet, les principes d’humanité ont été sauvegardés, la loi appliquée et il en sera ainsi dorénavant. Ces décisions ont été prises en parfaite connaissance de cause et assumées.

Pour le RESF31 et ses soutiens ces arguments démontrent que le Préfet de la Haute-Garonne cherche à rompre le dialogue et amorce, à la veille des vacances scolaires, une politique répressive à l’encontre des familles à Toulouse, quelques jours après la visite du ministre en charge de ces questions.

Nous constatons que cette situation se généralise sur tout le territoire français ces derniers jours, conformément aux directives données par Brice Hortefeux (objectif de 120 000 arrestations pour 25 000 reconduites avant fin décembre 07) et ceci, malgré ses déclarations :« Fermes et humains, nous développerons les intérêts économiques de notre pays tout en préservant nos convictions humanitaires ».

Quelle est cette humanité qui s’attaque aux familles, qui enferme des enfants et les expulse vers des pays qu’ils ne connaissent pas ou plus et qui brise leur avenir ?

Le Réseau Education Sans Frontière continuera à opposer une résistance à la hauteur de l’injustice faite à ces familles et de l’indignité d’une telle politique.

Continuons de signer et faire signer la pétition : http://www.educationsansfrontieres....

Dimanche 10 juin de 12h à 18h Pique Nique festif du RESF31, à la Ferme des 50, Ramonville St Agne Place

Mercredi 13 juin à partir de 15h Rassemblement Allées Franklin Roosevelt, M° Jean Jaures


Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123

Brèves

18 décembre 2018 - Rassemblement de soutien à la Case de santé

A 14 heures, jeudi 20 décembre voir l’appel dans les articles

3 décembre 2018 - DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET LEURS ENFANTS A LA RUE LA MOBILISATION CONTINUE !

Communiqué de Presse Du collectif « Le camp des femmes » Femmes unies, toutes à l’abri ! DES (...)

3 décembre 2018 - Hébergement d’urgence, mobilisation le 4 décembre !

A l’appel de nombreuses associations, manifestation à 14 heures

26 novembre 2018 - appel à soutien

APPEL A SOUTIEN Madame Héléna T ,dont les deux enfants sont scolarisés à l’école Jean Jaurès et (...)

21 novembre 2018 -  Quelle part assure l’Europe dans l’accueil des migrant-es ?

La LDH de Toulouse vous invite à une réunion-débat qu’elle organise à l’occasion de sa réunion de (...)