Pétition /Groupe scolaire Ferdinand de Lesseps

lundi 30 novembre 2020

JPEG - 654.6 ko

La famille C. est arrivée en France en janvier 2018. Elle a dû fuir son pays d’origine car ses conditions de vie étaient devenues impossibles.

Les deux enfants Ashab et Yasmina ont été scolarisés à l’école élémentaire Ferdinand de Lesseps, où Ashab fait son CM2 . La demande d’asile de cette famille et le recours ont été rejetés.

Cette famille s’est parfaitement intégrée dans notre pays et à notre système éducatif.

Nous, signataires de cette pétition, tenons à rappeler l’article 10 de la déclaration des droits de l’enfant (accepté à l’unanimité par l’assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1959) :

« Le droit à la protection contre toute discrimination et le droit à une éducation dans un esprit d’amitié entre les peuples, de paix et de fraternité »

Cette situation nous concerne tous : parents, éducateurs, enseignants, voisins, citoyens. Par cette pétition, nous demandons une régularisation de cette famille afin que pour eux la vie redevienne possible.

Nom, Prénom Adresse Signature

A retourner à : École Ferdinand De Lesseps 31, chemin des Pradettes 31100 Toulouse


Documents joints

PDF - 77.6 ko
PDF - 77.6 ko

Agenda

<<

2021

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Brèves

31 janvier 2020 - Un toit pour apprendre

CONCERT DE HIP HOP ET NUIT DES CONTES A LA RÉQUISITION DU 36 RUE ROQUELAINE SAMEDI 1ER FÉVRIER A (...)

28 novembre 2019 - réunion RESF 31

le 4 décembre, 18h30 à la Cimade

26 septembre 2019 - Rassemblement sur le parvis du collège Berthelot

Jeudi 26 septembre à 17h, dans le cadre de la campagne Un Toit Pour Apprendre et avec le soutien (...)

17 septembre 2019 - Réunion des Etats Généraux des Migrations 31

MARDI 24 septembre à la Bourse du Travail – 18 heures

3 septembre 2019 - Venez soutenir dans le calme et la dignité la famille A.N. qui passe au Tribunal Administratif le jeudi 5 septembre 2019 à 14h30, 68 rue Raymond IV

Mme A.N. est convoquée au tribunal administratif et risque de voir sa présence en France depuis (...)