MONSIEUR LE PREFET DU TARN ET GARONNE S’ILLUSTRE DANS LA REPRISE DE LA CHASSE AUX ENFANTS ET DE LEURS FAMILLES

jeudi 14 septembre 2006

Latifa EL BAROUDI et sa petite fille de trois ans, originaires de Montauban, viennent de passer devant le tribunal administratif de Toulouse, jeudi 14 septembre. Cette audience a été l’objet d’une forte mobilisation du RESF 31 et 82. Pour autant, comme nous pouvions le craindre, le magistrat du Tribunal administratif a choisi de confirmer les décisions prises par la Préfet du Tarn et Garonne.

A cette heure cette jeune mère et sa petite fille peuvent être reconduites à tout moment vers le Maroc alors que Mme El Baroudi a témoigné dans son parcours d’une volonté constante d’intégration dans notre pays et que sa petite fille est née et scolarisée en France. En effet, Mme El Baroudi est entrée en France en 2002 comme étudiante et a donné naissance à sa fille en 2003. Divorcée elle a du subvenir seule aux besoins de sa famille. Perdant son statut d’étudiante, elle a interpellé à plusieurs reprises la Préfecture afin de régulariser sa situation. Elle a espéré, comme de nombreuses familles, que la circulaire du 13 juin lui permettrait de sortir de la situation douloureuse qu’elle vivait avec sa fille. En effet, elle correspond parfaitement aux critères imposés par la circulaire de Sarkozy. La Préfecture du Tarn et Garonne a systématiquement refusé de permettre à cette famille de vivre dignement parmi nous allant jusqu’à la faire arrêté à son domicile à 7 heure du matin, quelques jours après la rentrée des classes !

Aujourd’hui seule une décision du Préfet du Tarn et Garonne ou du Ministre de l’intérieur peuvent éviter cette reconduite à la frontière. C’est pourquoi nous appelons tous les citoyens et les organisations révoltés par ce état de fait, à interpeller

• la préfecture du Tarn et Garonne courrier@tarn-et-garonne.pref.gouv.fr ; Télécopie : 05 63 93 33 79

• le Ministre de l’intérieur sec.gueant@interieur.gouv.fr Télécopie : 01 49 27 48 48 ; Télécopie du cabinet - Guillaume Larrivé : 01 49 27 45 92

De son côté, le Réseau Education sans Frontière reste extrêmement mobilisé pour empêcher que cette famille connaisse le sort injuste qui lui semble être promis.

La situation de Mme EL BAROUDI est le tragique exemple du fait le la circulaire de Sarkozy n’est qu’une fausse solution quant à la situation de ces familles qui ne peut se résoudre que par la régularisation.


Brèves

6 mars - la nuit des écoles ! Un toit pour apprendre !

*Nuit des écoles Mardi 19 mars 2019 à partir de 18h Rendez-vous dans les établissements scolaires (...)

6 mars - Case de santé

projection film "Frontière 66" à la Case de Santé vendredi 8 mars 2019

18 décembre 2018 - Rassemblement de soutien à la Case de santé

A 14 heures, jeudi 20 décembre voir l’appel dans les articles

3 décembre 2018 - DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET LEURS ENFANTS A LA RUE LA MOBILISATION CONTINUE !

Communiqué de Presse Du collectif « Le camp des femmes » Femmes unies, toutes à l’abri ! DES (...)

3 décembre 2018 - Hébergement d’urgence, mobilisation le 4 décembre !

A l’appel de nombreuses associations, manifestation à 14 heures