EXPULSION IMMINENTE D’UN PERE DE 2 ENFANTS FRANCAIS

vendredi 10 mars 2006

COMMUNIQUE CIMADE (DELEGATION REGIONALE SUD-OUEST)

URGENT

M. B., père de 2 enfants de nationalité française (nés en 1993 et 2001) est en voie d’être expulsé par le Préfet du Tarn.

Il a fait l’objet d’une interdiction du territoire français de 3 ans en 1996 pour séjour irrégulier. Cette interdiction est définitivement expirée depuis 2001.

Installé à Mazamet, il vit avec sa concubine (et mère des enfants) française depuis plus de dix ans.

Convoqué hier à 16h au commissariat de Mazamet, il est interpellé et se trouve actuellement dans les locaux de la police de l’air et des frontières (aéroport de Blagnac).

Contactée l’avocat de la famille, la Préfecture du Tarn a confirmé par téléphone vouloir mettre à exécution cette interdiction du territoire qui n’a pourtant plus aucune valeur aujourd’hui.

Il n’a plus de voie de recours et il semble qu’un vol pour Alger soit prévu à 12h40.

C’est toute une famille française qui risque d’être disloquée.

Le 10 mars 2006

Contact Cimade : 06 22 56 60 74


Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123

Brèves

2 novembre 2009 - Rassemblement de soutien à Mansour lundi 2/11

Mansour M., étudiant au DEFLE de l’université Toulouse Le Mirail, algérien, vient d’être arrêté (...)

22 mars 2009 - Rassemblement pour Abdel

Abdel est passé au TGI Samedi 21 Mars 2009 devant le juge des libertés et de la détention. Il est (...)

20 mars 2009 - Un militant syndicaliste arrêté et menacé d’expulsion

Mercredi 18 mars, Abdel El Idrissi, militant syndicaliste de 24 ans, aux alentours de 22h, (...)

20 mars 2009 - La course aux chiffres continue :17 Marocains arrêtés en rentrant chez eux

Cimade - Communiqué de presse - 20 mars 2009 Le zèle de la police aux frontière (PAF) des (...)

26 janvier 2009 - Réunion publique du Comité Empalot Solidaire des Sans-Papiers

Samedi 31 janvier 2009 à 15 heures à La Maison Bleue – Empalot Après plus de deux années (...)