Appel du Réseau Education Sans Frontiéres 31

samedi 15 juillet 2006

A lire dans tous les festivals et spectacles de la région ...

Le 30 juin 2006, à Toulouse comme partout en France, le sursis accordé aux élèves sans papiers et à leurs parents est tombé A cette date, des milliers d’enfants, de jeunes et leurs familles risquent l’expulsion en masse, voyant ainsi leur avenir et leur vie même anéantis.

Parce que, quelle que soit sa famille, un enfant est un enfant qui a droit à l’éducation et à la protection,

Parce qu’il doit pouvoir vivre son enfance en sécurité,

Parce que tous les enfants constituent notre richesse et notre avenir...

Nous ne laisserons pas commettre ces infamies en notre nom !

Avec l’ensemble des citoyens de l’agglomération toulousaine mobilisés, avec les groupes locaux d’établissements qui se sont constitués ces dernières semaines, au côté des associations et organisations qui refusent l’intolérable, nous nous engageons !

A partir du 1er juillet 2006, nous participerons aux opérations de parrainage organisées sur l’agglomération toulousaine. A cette occasion, solidairement avec un groupe de citoyens déjà mobilisés, nous prendrons sous notre protection une famille risquant l’expulsion.

- Nous protègerons cette famille, solidairement avec les autres, en cas d’interpellation ou de reconduite à la frontière ;
- Nous nous mobiliserons avec toutes les forces disponibles pour obtenir du préfet un réexamen de chaque situation pour aboutir à une décision favorable ;

Nous agirons à plus long terme pour la régularisation, c’est-à-dire pour le droit au séjour de ces jeunes et de leurs familles, avec un titre stable qui leur permette de construire leur avenir.

S’ils nous demandent asile, nous ne leur fermerons pas notre porte, nous les hébergerons et les nourrirons ; nous ne les dénoncerons pas à la police.

Aujourd’hui, devant la large mobilisation citoyenne qu’a connue notre pays ces derniers mois, le dernier recul du ministère de l’intérieur laisse encore beaucoup d’enfants et de familles dans la crainte et le risque d’expulsion.

Plus que jamais, il s’agit de ne pas baisser les bras et de maintenir une mobilisation qui doit nous permettre de retrouver tous les enfants à la rentrée.

Pour qu’il n’y ait pas de chaise vide dans nos écoles en septembre, pour que ces enfants et leurs familles aient une vie digne dans un pays respectueux de leurs droits les plus élémentaires, rejoignez le Réseau Education Sans Frontières !


Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123

Brèves

18 décembre 2018 - Rassemblement de soutien à la Case de santé

A 14 heures, jeudi 20 décembre voir l’appel dans les articles

3 décembre 2018 - DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET LEURS ENFANTS A LA RUE LA MOBILISATION CONTINUE !

Communiqué de Presse Du collectif « Le camp des femmes » Femmes unies, toutes à l’abri ! DES (...)

3 décembre 2018 - Hébergement d’urgence, mobilisation le 4 décembre !

A l’appel de nombreuses associations, manifestation à 14 heures

26 novembre 2018 - appel à soutien

APPEL A SOUTIEN Madame Héléna T ,dont les deux enfants sont scolarisés à l’école Jean Jaurès et (...)

21 novembre 2018 -  Quelle part assure l’Europe dans l’accueil des migrant-es ?

La LDH de Toulouse vous invite à une réunion-débat qu’elle organise à l’occasion de sa réunion de (...)